JeromeMichezPortraitOrange.JPG

Jérôme Michez est auteur dramaturge, né en 1990 et situé à Bruxelles. Formé de 2016 à 2018 à l’INSAS en écritures théâtrales, après avoir achevé la formation d’acteur au conservatoire de Bruxelles, sa pratique présente plusieurs axes. Il travaille pour et avec d’autres en tant que dramaturge (Laure Lapel, La Place, 2019-2022), traducteur (Dounia Mahammed, Salut Copain !, 2017), scénariste (Joséphine Jouannais, Lune d’Automne, 2018).

 

Il s’intéresse à la tension entre parole écrite et parole dite, et cherche à se jouer de cette tension pour traduire les conflictualités d'un rapport au monde : entre images contemplatives et nécessité d’agir. L’écriture de son texte de fin d’études, la coupe, présenté à l’INSAS en 2018, a été parrainée par Emmanuel Régniez (Notre Château, Le Tripode, 2017).

En 2020, Jérôme écrit pour le KANAL-Centre Pompidou Le Monde-Sans-envers-et-sans-endroit, conte pour les 3-5 ans, qui les plonge dans l’univers de John Armleder et de l'exposition qui lui est consacrée : It Never Ends.

En parallèle de sa démarche d’écriture, Jérôme mène une recherche scénique avec Elsa Rauchs, avec qui il interroge les limites de la représentation, et comment concilier représentation et action. Cette recherche prend forme avec AMER | AMER, performance pour un acteur (Tom Geels) et un.e invité.e du public, qui sera créée au Théâtre d’Esch (Luxembourg) en janvier 2022.

Avec collüsiion, il poursuit la recherche en tentant cette fois la reconstitution naturaliste de la collision entre un.e automobiliste en SUV et un.e livreur.euse à vélo. Il reçoit pour ce projet une bourse de recherche de la FWB et le soutien d’Ad Lib Diffusion. Une première phase de création a lieu de janvier à avril 2022.

De 2021 à 2022, il travaille en tant que performeur pour Lucia Palladino dans I’ve discovered that loving means going back to repetition, avec plusieurs résidences entre autres au Buda Kunstencentrum (Courtrai), en France et en Italie.