la coupe (2018-2019)

 

la coupe a été écrit à l'occasion de mon projet de fin d’études à l’INSAS. L'écriture en a été parrainée par Emmanuel Régniez, et s'est continuée au-delà des études. Ce texte pose les bases d'une recherche que je poursuis aujourd'hui, avec la traduction du poème Geraint and Enid.

« La création consciente d’une distance entre soi et le monde extérieur, tel est sans doute ce qui constitue l’acte fondamental de la civilisation humaine » (1). la coupe suit l’échappée à quatre roues de Georges et Guenièvre. La distance qu’ils tracent ensemble est double : il y a la route et la parole. C’est la fuite d’un personnage dans le langage ; une échappée dans le fantasme arthurien. À la fois, ce que Georges espère par dessus tout retrouver dans cette échappée, c’est un état de fusion avec le monde, semblable à l’enfance. Guenièvre est là, tantôt pour le guider, tantôt pour le condamner, tantôt pour l’aimer.

(1) WARBURG, Aby, L’Atlas Mnémosyne, avec un essai de Roland Recht, Paris, L’écarquillé, 2012, p. 54

​GUENIEVRE :

Un panneau

Éclairé par les phares

Ramené du néant puis y replongeant

Un panneau

À trois kilomètres

Annonce une station-service

Arrêtons-nous là

Rien qu’un moment

Dans trois kilomètres

Arrêtons-nous là.

 

Wilfred et Manfred (2016)

 

MANFRED

Dès fois, et je te le dis un peu directement

Il est encore un peu tôt

Je sais que je te le dis un peu directement

Mais ça me rend triste, sans que je ne comprenne vraiment pourquoi

C’est ce sourire, tu vois

Ce sourire que tu portes quand tu nous vois

Wilfred et Manfred se retrouvent dans la forêt de leur enfance pour y construire une cabane.

de la pénombre Tom (2017)

TOM

Hé !

 

LUI

Tu vois quelque chose ?

 

TOM

Attends

Non, c’est juste une pierre

 

Greta et Lui se souviennent de Tom. Elle était sa mère, lui était son ami.

À travers Tom, ce sont des états antérieurs d'eux-mêmes qu'ils essaient de convoquer.

 

Le Saule

dans l'étang

sous le saule (2016)

 

ZÉNON

Les enfants ont l’air en forme.

IRIS

Merci.

ZÉNON

Je ne fais que constater.

IRIS

Pour un père, c’est déjà très bien.

Sur la surface noire du parquet immaculé, chaque membre de la famille ressasse ses désirs muets.

​Yukio Mishima X Paul Claudel, dans un texte où je tente de rencontrer l'inconscient de deux de mes auteurs phares.