I N S A S - master en écritures

 

de la pénombre Tom (2017)

texte

TOM

Hé !

 

LUI

Tu vois quelque chose ?

 

TOM

Attends

Non, c’est juste une pierre

 

Greta à l'hopital. Lui vient la voir. Il.elle.s se souviennent de Tom. Tom est absent.

À travers Tom, ce sont des états antérieurs d'eux-mêmes qu'il.elles essaient de convoquer, comme si quelque chose y avait été oublié.

Wilfred et Manfred (2016)

texte

MANFRED

Dès fois, et je te le dis un peu directement

Il est encore un peu tôt

Je sais que je te le dis un peu directement

Mais ça me rend triste, sans que je ne comprenne vraiment pourquoi

C’est ce sourire, tu vois

Ce sourire que tu portes quand tu nous vois

Wilfred et Manfred se retrouvent dans la forêt de leur enfance pour y construire une cabane. Wilfred semble moins emballé que Manfred.

Le Saule

dans l'étang

sous le saule (2016)

texte

 

ZÉNON

Les enfants ont l’air en forme.

IRIS

Merci.

ZÉNON

Je ne fais que constater.

IRIS

Pour un père, c’est déjà très bien.

Sur la surface noire du parquet immaculé, chaque membre de la famille ressasse ses obsessions muettes.

​Yukio Mishima X Paul Claudel, dans un texte anachronique où je tente de rencontrer l'inconscient de deux auteurs qui, de la fin de l'adolescence jusqu'au jeune âge adulte, nourrisaient mon désir d'absolu. Deux auteurs chez qui je reconnais la frustration comme moteur d'écriture. Pasticher pour laisser derrière soi.

 

CONSERVATOIRE ROYAL DE BRUXELLES - master jeu

Notre Condition très étrange (2016)

Création collective portée par Jérôme Michez

Collectif la nébuleuse

Festival T.O.B.#10, Festival Courants d'Airs #11

Faut-il toujours que le matin revienne ? (2015)

Création collective : conception, écriture et jeu par Lisa Tonelli,​

Maxime Geens et Jérôme Michez. Musique originale de Brieuc

Angenot.

 

Collectif la nébuleuse

Festival Courants d'Airs #10